L'Université de Liège promeut la recherche de qualité et affirme avec force sa volonté de tout mettre en œuvre afin de garantir les bonnes pratiques de ses chercheurs en matière d’éthique et d'intégrité scientifique.

ethique

E

lle développe spécifiquement des actions et activités afin de rencontrer ses objectifs, en intégrant les recommandations internationales et nationales en la matière. Elle développe pour y parvenir :

  • La formation des chercheurs : il incombe aux uns et aux autres de connaître, adhérer, promouvoir et encourager les pratiques éthiques reconnues et les principes éthiques fondamentaux d'usage dans les différentes disciplines de recherche, ainsi que les normes éthiques étayées par les différents codes d'éthique nationaux, sectoriels ou institutionnels.
  • Le développement d’un encadrement respectueux et intègre de leur travail, propice à un développement personnel harmonieux et confiant, en particulier lors de la formation doctorale
  • Des procédures claires et transparentes pour la plainte, l’analyse des dysfonctionnements et des manquements à l’intégrité
  • La mise à disposition d’outils et de personnes ressources pour l’information, l’avis, le conseil (facultés et administration)
  • La mise en débat public et l’échange de bonnes pratiques sur des questions liées à l’éthique

Conseil à l'éthique et à l'intégrité scientifique

Le Conseil d’administration de l’Université de Liège a adopté une procédure à suivre en cas de manquement à l’intégrité en recherche et a constitué un Conseil ad hoc. La procédure mise en place vise à permettre la prise en charge du règlement des manquements aux bonnes pratiques en matière d’éthique et d’intégrité scientifique dès lors qu’ils sont, par essence, inacceptables et, qu’en outre, ils pourraient porter préjudice à l’obtention de connaissances scientifiques et à leur diffusion et qu’enfin, ils seraient susceptibles de léser des intérêts personnels dignes de protection.

La procédure (confidentielle) proposée prévoit l’intervention successive et/ou cumulative d’un membre du Conseil à l’éthique et à l’intégrité scientifique (C.E.I.S.), du C.E.I.S. dans son ensemble, d’une Commission (ad hoc) chargée d’établir les faits (C.C.E.F.) et du Recteur. Ces personnes et organes peuvent se faire accompagner des experts de leur choix.

Le Conseil à l’éthique et à l’intégrité scientifique est composé des membres suivants :

Par ailleurs, le C.E.I.S. peut se saisir ou être saisi par tout membre de la communauté universitaire d’une problématique relative à l’éthique et à l’intégrité scientifique. Il peut alors formuler tant des recommandations institutionnelles aux Autorités universitaires que des avis particuliers aux parties prenantes à un cas d’espèce.

Contact
Conseil à l’éthique et à l’intégrité scientifique (C.E.I.S)

Partagez cette page