O

btenir un poste de chercheur n'est pas aisée que l'on soit chercheur débutant ou docteur. Le métier est passionnant, beaucoup souhaitent continuer à apporter leur expertise et leur passion à l'université. Les possibilités de stabilisation sont peu nombreuses, mais elles existent :

Mandat de chercheur temporaire

  • un mandat d'assistant de professeur donne la possibilité de mener de front une activité d'encadrement pédagogique d'étudiants et une activité de recherche,
  • un mandat de doctorant, attribué soit par l'Université, soit par le FNRS ou le FRIA, permet de préparer un doctorat,
  • un mandat de chargé de recherches au FNRS pour les docteurs au profil scientifique de très haut niveau,
  • un mandat de post-doctorant, attribué par le FNRS, l'Université sur ses fonds propres ou sur des projets européens – si le chercheur est étranger dans un cadre de mobilité internationale,
  • un mandat de chercheur, en début de carrière ou expérimenté, sur un contrat de recherche conduit par une équipe de recherche à l'ULiège.

Mandat de chercheur permanent

Les mandats de chercheur permanent apparaissent les moins disponibles et les moins accessibles. On mésestime cependant les possibilités offertes aux chercheurs, ne pensant a priori qu'aux filières académiques. Un chercheur pourra obtenir un poste permanent en postulant :

  • à un mandat de chercheur permanent à l'Université,
  • à une charge de cours académique – il sera d'autant plus apprécié qu'il aura effectué des séjours significatifs de recherche à l'étranger,
  • au FNRS (chercheur qualifié),
  • dans une entreprise ayant une forte activité de recherche.

L'ULiège étudie actuellement la possibilité de donner, sous certaines conditions, des mandats permanents à des chercheurs engagés sur contrats de recherche. Elle entend ainsi renforcer son engagement à la charte européenne du chercheur.

Partagez cette page