Les objectifs de l’« Open Research Data » sont d’améliorer l’accès aux données issues des recherches et leur réutilisation. L’ULiège développe actuellement les outils nécessaires pour soutenir ses chercheurs dans ce domaine.

Open data

C

ette démarche rencontre plusieurs attentes : la réplication et la validation des résultats de la recherche, la non-redondance des travaux de collecte de données, l’amélioration de la conservation des informations, la valorisation des données dans le contexte académique, économique ou public, l’émergence de nouvelles opportunité de collaboration.

Toute initiative menée dans ce domaine doit tenir compte de la complexité de définition des « données de la recherche », dont la nature peut varier fortement suivant les domaines scientifiques, ainsi que de l’équilibre à trouver entre d’une part l’aspect ouvert et d’autre part la protection des informations en vue de la commercialisation (IPR), le respect des données privées et la sécurité.

Les actions menées pour l’« Open Research Data » s’inscrivent dans les procédures de gestion des données. Dans le cadre du programme européen de financement de la recherche HORIZON2020, la Commission Européenne parle de « FAIR Data Management : Findable, Accessible, Interoperable and Reusable ». Cette notion couvre les différents aspects de la problématique.

Les données devraient être :

  • trouvables : identifiées et suffisamment décrites via des métadonnées et des mots-clés, avec un suivi des versions potentielles ;
  • accessibles : téléchargeables dans des dépôts de données disciplinaires ou institutionnels et via des logiciels connus et/ou partagés ;
  • interopérables : correspondant à des standards d’utilisation, avec des méthodologies et un vocabulaire partagés ;
  • réutilisables : couvertes par des licences d’exploitation adéquates.

Partagez cette page