I

l tient à cœur de l’ULiège de permettre au doctorant de réaliser sa formation de chercheur dans les meilleures conditions possibles, comme elle s'y est engagée officiellement en adhérant à la charte européenne du chercheur. Avec les promoteurs, leurs unités de recherche et avec d’autres organismes finançant la recherche, l’université prend en charge les frais de recherche des doctorants, dans la mesure du possible et de ses moyens.

Des possibilités existent dans et hors de l’université, qu'il appartient au doctorant de solliciter, avec l'aide de son promoteur, de l'Administration de la recherche ou du Service des Bourses et Fondations du patrimoine de l'ULiège. Il reste qu’en recherche, tous les financements sont hautement compétitifs. Un doctorant peut être inscrit au doctorat sans avoir un financement, ayant alors un statut d’étudiant uniquement, mais c’est une position qui reste plus fragile, raison pour laquelle certains promoteurs et/ou collèges de doctorat n’acceptent pas d’encadrer un doctorant dans cette situation, d’autant que les recherches engendrent des frais, parfois très importants.

Trouver un financement pour mon projet de recherche

Les postes de chercheurs attribués par l’ULiège ou le FRS-FNRS aux doctorants disposent d’une couverture très complète de sécurité sociale et sont particulièrement attractifs. Différents types de postes co-existent :

  • Mandat d’assistant, qui donne la possibilité de mener de front une activité d'encadrement pédagogique d'étudiants et une activité de recherche doctorale (contrat de 2 ans renouvelable 2 fois)
  • Bourse de doctorat, attribuée pour des travaux de recherche exclusivement (max. 4 ans) par l’université, le FNRS, le FRIA ou d’autres fonds (européens, coopération, …)
  • Contrat de travail en tant que chercheur

Intégrer un projet de recherche (institutionnel, international/en réseau)

Des offres sont régulièrement disponibles pour des doctorants, dans le cadre de projets institutionnels, internationaux ou dans des réseaux européens de formation doctorale.

iconeInfo Liens utiles :

Accès au site Doctorat.be

Accès au portail emploi d'Euraxess

Financer ma mobilité

Financer mon après-thèse

Quel devenir pour les docteurs ? Le métier de chercheur est passionnant et beaucoup souhaitent continuer à y apporter leur expertise et leur passion. Comment aller plus loin ? Où ? Avec quel statut ? Les possibilités de stabilisation sont peu nombreuses et très compétitives. Mais elles existent …

Dans les universités

Pour une carrière académique ou scientifique au sein d’une université, un séjour post-doctoral de longue durée est indispensable. Il permet de s'ouvrir sur le monde de la recherche à l'étranger, d'y apprendre d'autres pratiques, de voir un peu plus grand. L'ULiège aide les chercheurs dans cette démarche, par des subsides de mobilité internationale qu'elle octroie pour ce faire, ou encore par les contacts du Centre de mobilité.

Quelques possibilités :

  • un poste de chargé de recherches ou de chercheur qualifié au FNRS, pour les docteurs au profil scientifique de très haut niveau;
  • un poste de post-doctorant, attribué par le FNRS, l'Université sur ses fonds propres ou sur des projets européens – si le chercheur est étranger dans un cadre de mobilité internationale;
  • un poste de chercheur, en début de carrière ou expérimenté, sur un contrat de recherche conduit par une équipe de recherche ou un mandat de chercheur permanent à l'Université;
  • une charge de cours académique;
  • une bourse de postdoc à l’étranger (obtenue via les réseaux scientifiques construits pendant la thèse).
    vid-img-1

    Un monde de doctorants

    Toujours prêts à échanger et à découvrir de nouveaux horizons, les doctorants de l’Université de Liège représentent 76 nationalités différentes. Une ouverture sur le monde favorisée par leur formation.

Débouchés hors université

L'expérience professionnelle acquise par la recherche doctorale peut être valorisée de multiples manières et conduire à une très grande variété d’emplois. Ainsi, il s'agit avant tout d'effectuer un choix et de se poser les bonnes questions. L'entreprise, notamment technologique, est aujourd'hui demandeuse des compétences des jeunes chercheurs et offre des débouchés intéressants. Le doctorat permet d'acquérir des compétences très recherchées: autonomie, assiduité, attitude face au stress, à l'épreuve, expression scientifique, compétence technique approfondie, compétences en gestion de projet, etc. Il s'agit de les faire valoir.

Pour une aide personnalisée à la recherche d'un emploi après le doctorat, n’hésitez pas à prendre contact avec :

  • La plate-forme carrière : ULiège Career Center
  • L’asbl Objectif recherche, spécialisée dans le coaching et l’accompagnement des jeunes docteurs vers l’emploi
  • L’ULiège propose des formations transversales spécifiquement orientées sur l’après-thèse et les débouchés
    vid-img-1

    Quoi de neuf, docteur?

    Il est particulièrement important de savoir quoi retenir de sa formation, et comment mettre en pratique ces acquis dans le monde de l'entreprise.

    Quatre docteurs témoignent de ce qu'il reste du doctorat, après le doctorat.

iconeInfo Pour en savoir plus ...

Accès au site Doctorat.be

  • L’enquête CAREER : cette enquête française a pu montrer qu’il existe un pool de compétences propres aux docteurs. Ces compétences, prises isolément ne sont pas spécifiques aux docteurs, mais c’est la réunion de ces compétences chez les docteurs qui est spécifique.
Contact
Administration de la Recherche et Innovation - Affaires doctorales
voir l'équipe de l'administration Recherche et Innovation

Partagez cette page