Collaborant avec de nombreux scientifiques de par le monde, l'Université de Liège dispose des structures de recherches de pointe à l'étranger. Ces structures sont ouvertes tant aux chercheurs qu'aux étudiants.

Station de Recherches Sous-Marines et Océanographiques

vid-img-1

STARESO : Une station de recherche unique

Station de recherches océanographiques de l'Université de Liège, STARESO offre depuis 50 ans un cadre unique, propice à la recherche et l'enseignement. 

En 1972, féru des sciences de la mer, le recteur Marcel Dubuisson a voulu doter l'université de Liège d'une station de recherches où ses scientifiques pourraient travailler "les pieds dans l'eau". Située en baie de Calvi, sur la côte occidentale de la Corse, la STARESO est localisée à l’extrémité de la Pointe de la Revellata dans un site choisi pour la qualité exceptionnelle de ses eaux et de son environnement. La faune et la flore sous-marines y sont abondantes et diversifiées, la pollution inexistante. Par son insularité, le milieu terrestre d'une grande beauté présente de nombreux attraits pour les scientifiques de diverses disciplines. Particulièrement bien intégrée dans le paysage, STARESO est l’une des plus belles réalisations de l’architecte liégeois Claude Strebelle.

en savoir +


Télescopes Trappist Sud / Nord

vid-img-1

TRAPPIST-Nord : inauguration d'un télescope liégeois dans l'Atlas Marocain

Trappist-Nord, le petite frère de Trappist-Sud (La Silla, Chili) est inauguré à l'Observatoire de l'OukaImeden, au Maroc.


Le 6 octobre 2016, le télescope Trappist-Nord était inauguré à l'Observatoire de l'Oukaïmeden, au Maroc. Collaboration de chercheurs de l'Université de Liège et de l'Université Cadi Ayyad de Marrakech, ce télescope permettra d'observer durant plus de 250 nuits par an les exoplanètes et les comètes.

en savoir +


Télescopes SPECULOOS

SEPCULOOS Large

 

Implantés au sein de l’Observatoire de Paranal situé dans le désert chilien de l'Atacama, les télescopes SPECULOOS (Search for habitable Planets EClipsing ULtra-cOOl Stars, scrutent le ciel à la recherche de planètes telluriques éclipsant certaines des étoiles les plus petites et les plus froides du voisinage solaire. SPECULOOS implique des scientifiques de l'Université de Liège du Laboratoire Cavendish de Cambridge (Angleterre), et de l' Université du Roi Abdulaziz (Arabie Saoudite), sous la direction de Michaël Gillon, chercheur au sein  de l'unité de recherche STAR.

en savoir +


Station scientifique internationale du Jungfraujoch

Jungfraujoch Large

 

Située dans les Alpes bernoises, sur l’éperon rocheux dit du Sphinx, à 3 571 mètres d’altitude, l’observatoire astronomique et météorologique de la Junfraujoch abrite une station de recherche internationale Global Atmosphere Watch et du Network for the Detection of the Atmospheric Composition Change. Cet observatoire scientifique international abrite entre autres le laboratoire de Physique atmosphérique et solaire de l’Université de Liège. C’est là que l’on procède à des mesures de lumière infrarouge. En altitude, pour se préserver des interférences de l’eau, abondante dans les plus basses couches de l’atmosphère, qui risquerait de parasiter les résultats. 

en savoir +

contact
Administration de la Recherche et Innovation
voir toute l'équipe

Partagez cette page